Résonance Contemporaine

Pôle Ressources Musique Contemporaine

Des résidences de compositeurs dans les écoles de musique de l’Ain

Depuis plusieurs années, Résonance Contemporaine conduit des résidences de compositeurs dans les écoles de musique du département de l’Ain.

Résonance Contemporaine élabore, en concertation avec l’école de musique concernée, la Direction des Affaires Culturelles du Conseil Général de l’Ain, la Direction Régionale des Affaires Culturelles (D.R.A.C) Rhône-Alpes, dans le cadre de la convention triennale de développement culturel, et avec l’aide de la SACEM, un projet de résidence d’une durée de 18 mois.

Un travail artistique est élaboré, grâce à la présence d’un compositeur et des formations musicales de Résonance Contemporaine, avec des spectacles ou concerts proposés par Résonance Contemporaine, le compositeur ou ses invités associés au projet.

Objectifs

  • Affirmer une volonté forte de réaliser un travail de terrain.
  • Rencontrer un public dans la durée d’un travail, dans la maturation d’un projet artistique fort
  • Créer la permanence d’une action de création
  • Irriguer le milieu musical de la cité dans en tissant des liens et en impliquant des formations musicales de la cité dans un travail de création, d’approche et d’ouverture à la musique contemporaine.
  • Créer une dynamique forte entre les différents lieux de résidence

Les Balmes en résonance : Laurent Vichard

Résidence à l’Académie de Musique et de Danse de la CCMP à Miribel de novembre 2007 à juin 2009

Laurent Vichard

Musicien poly-instrumentiste (clarinette, clarinette basse, accordéon, piano, percussions), il a toujours pratiqué le jazz et les musiques improvisées en parallèle à des études musicales classiques. Depuis 1997, il partage son temps musical principalement entre deux structures dans lesquelles il est interprète, improvisateur, compositeur et arrangeur : La Tribu Hérisson et Résonance Contemporaine(direction artistique Alain Goudard) au sein de laquelle il joue dans Les Percussions de Treffort ou aux côtés de l’Ensemble de Six Voix solistes.
Il a participé à de nombreuses créations et rencontres avec notamment Fred Frith, Louis Sclavis, Jean-Pierre Drouet, Les Percussions de Strasbourg, Adama Dramé, Carlo Rizzo… Il écrit également des musiques de scène pour les compagnies A Tour de Rôle, Bidul’théâtre ou actuellement Turak théâtre (Intimae, tournée 2007–2008).

Régis Campo

Résidence à l’Ecole de Musique de Péronnas de mai 2006 à juin 2008

Né à Marseille en 1968, Régis Campo est souvent considéré comme un compositeur ludique dans la création musicale française. Sa musique retrouve une énergie rythmique, une force vitale, un travail mélodique et un certain humour présents chez des compositeurs français tels que Janequin, Rameau, Couperin, Satie ou Ravel.
Après des études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris avec Gérard Grisey où il obtient un Premier Prix de Composition en 1995, il reçoit en 1996 le prix hollandais de la Fondation Gaudeamus pour son œuvre Commedia. La même année, son quintette de cuivres Exsultate Jubilate reçoit trois prix au concours Henri Dutilleux. En 1999, la Sacem lui décerne le Prix Hervé Dugardin et l‘Académie des Beaux-Arts (Institut de France) le Prix Pierre Cardin. De 1999 à 2001, Régis Campo a été pensionnaire à l’Académie de France à Rome (Villa Médicis).
En Europe et à travers une trentaine de pays dans le monde entier, de nombreux artistes ont joué sa musique. On peut citer notamment Jean-Claude Casadesus, Laurence Equilbey, l’Ensemble intercontemporain, Les Jeunes Solistes, l’ensemble TM+, le London Sinfonietta, le Nieuw Ensemble d’Amsterdam, l’ensemble Musicatreize, l’ensemble Arsys et Pierre Cao, l’orchestre symphonique de Berkeley, l’orchestre philharmonique de Radio-France, l’orchestre symphonique de Montréal… En 2005 la Sacem lui décerne le Prix Sacem des jeunes compositeurs, et L’Institut de France le Prix “Georges Bizet”. Sa Deuxième Symphonie “Moz’art” est créée en septembre 2005 par l’Ensemble Orchestral de Paris sous la direction de John Nelson lors de l’ouverture de sa saison 2005-2006 au théâtre des Champs Elysées.

Vendredi 13 juin 2008 : concert d’aboutissement de la résidence à la salle des fêtes de Péronnas.

Vincent Laubeuf

Résidence au Conservatoire Municipal de Musique agréé de Belley dedécembre 2004 à septembre 2006

Compositeur, interprète acousmatique et improvisateur électroacoustique
Ses études musicales ont conduit Vincent Laubeuf à suivre les cours de composition instrumentale et électroacoustique de Denis Dufour. Pour compléter sa formation, il a participé à des stages aux Centre Acanthes (Dusapin, Thien Dao et Aperghis), à l’académie d’été de l’Ircam (Ferneyhough, Dalbavie, Harvey…), au stage musique/texte de l’Ircam (Avec Jacques Jouet, Olivier Cadiot, Jacques Rebotier et Michaël Levinas).
Fortement engagé au sein de la musique d’aujourd’hui, il participe (ou a participé) à de nombreuses associations et collectifs (membre du collectif de compositeurs Hameçon de 1994 à 2004, de l’Inventaire Rhône-Alpes jusqu’en 2004, du festival Futura et de Motus, et, depuis 2006 de Futurs Composés…). Il a également créé le site internet de téléchargement légal. Artsonique.com.
Actuellement, Vincent Laubeuf se consacre principalement à la composition (aussi bien instrumentale, mixte, qu’électroacoustique). Il a été compositeur en résidence à Résonance Contemporaine de 2005 à 2006.
Ses œuvres sont régulièrement jouées dans des concerts et festivals aussi bien en France (38e Rugissants à Grenoble, Aujourd’hui Musiques à Perpignan, Futura à Crest, Synthèse à Bourges, Musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg, Salle Olivier-Messiaen de la Maison de Radio France, le Palais de Tokyo… ) qu’à l’étranger (Pékin, Tokyo, New York… ).
Vincent Laubeuf a obtenu des commandes de divers organismes tels que l’IMEB, le GRM, Motus, Résonance Contemporaine, l’Ensemble Orchestral Contemporain et a été invité à composer dans plusieurs studios de création tel que le GRAME, la Muse en Circuit, le GRM, l’IMEB… Parallèlement, Il développe également une activité d’improvisateur électroacoustique, notamment avec la clarinettiste Annelise Clément et en collaboration avec le trio Bolitz. Vincent Laubeuf est également interprète acousmatique (projection spatiale), notamment pour Motus et le festival Futura. Depuis 2007, Vincent Laubeuf a été chargé de la direction artistique du festival Futura et de la co-direction de Motus.

Karl Naëgelen

Résidence à l’Ecole de Musique de Villars-les-Dombes de novembre 2003 à juin 2005

Après une formation de saxophoniste classique et jazz, Karl Naegelen étudie la composition au Conservatoire National de Région puis au Conservatoire national Supérieur de Lyon auprès de Christophe Maudot, Robert Pascal, Denis Lorrain et François Roux. Diplômé en 2006, il reçoit la bourse de la Fondation Salabert. Il complète ses études à la Musikhochschule de Hambourg (auprès de Peter Hamel) ainsi qu’au cours de différents stages, notamment sous la direction de Georges Aperghis dans le cadre du Klangkunstbühne de Berlin.
Il écrit pour des formations telles que l’Orchestre National de Lyon, l’Ensemble de Six Voix Solistes de Résonance contemporaine, le Quatuor Pli et l’ensemble Linea et collabore régulièrement avec le pianiste Wilhem Latchoumia. Ses créations ont été jouées dans de nombreux festivals en France et à l’étranger.
Fasciné par l’improvisation et les musiques extra-européennes, Karl Naegelen cherche notamment à préserver dans l’écriture la souplesse et la spontanéité caractéristiques des musiques de tradition orale.

Arnaud Dumond

Résidence à l’École de musique de Lagnieu d’octobre 2002 à avril 2004

Initiée par Résonance Contemporaine, en partenariat avec le Conseil Général de l’Ain et la DRAC Rhône-Alpes la résidence du compositeur Arnaud Dumond à l’École de Musique de Lagnieu s’est déroulée d’octobre 2002 à avril 2004. Les élèves ont rencontré le compositeur à plusieurs reprises.

Concerts :

Arnaud Dumond
Né à Paris, il commence la guitare par le Flamenco puis s’oriente tôt vers le classique et la composition. Il obtient les plus hautes récompenses internationales : d’abord au plus important concours de guitare de l’époque, le Concours International de Paris-Radio-France, où il sera le premier guitariste Français à remporter le premier Prix. Suivront les concours de Belgrade, le Gaudéamus d’Amsterdam (musique contemporaine) , et celui de Tokyo (également en tant que compositeur). Depuis Arnaud Dumond a été invité dans le monde entier et dans les plus grands Festivals, de Moscou à New-York, de Stockholm à Madrid, de Prague à Montréal, de Jerusalem à Johannesburg etc. Parallèlement il connaît des réussites en tant que compositeur : concours, commandes, résidences, musiques de film (sur Atnenne 2 cette année) etc. Oeuvres pour guitare, bien sûr, au répertoire de maints guitaristes par le monde, mais aussi pour choeur, orchestre, quatuors, piano etc Il a enregistréune quinzaine de disques, (Integral Classic). Il joue non seulement en récital mais aussi en duo avec divers instruments, et compose des programmes thématiques poésie-musique avec succès en compagnie de la comédienne Marie-Christine Barrault.

<< Retour